Plantation du 30 novembre - Discours du Président Bernard COQUIL

Publié le par JM

Plantation sur la Prairie des Filtres le Samedi 30 Novembre 2013 d'un Sorbier domestique :

11ème arbre offert par l’Association Prairie des Filtres

 

Monsieur Le Maire, Mme la Députée, Mmes et Mrs ses Adjoints et Conseillers Délégués, M le représentant du Conseil Général, Mmes et MM les Présidents d’Associations Amies, Chers adhérents, Chers amis,

Tout d’abord je vous remercie tous pour votre participation à cette manifestation ce matin, avec une attention particulière pour tous les adhérents qui ont bravé le froid pour montrer à notre Maire et son équipe leur attachement à notre quartier. Votre présence aujourd’hui est la preuve de votre adhésion à notre démarche associative et réconfortante pour tous les membres du Conseil.

Notre association a le plaisir de fêter aujourd’hui son dixième anniversaire honoré par la présence de notre Maire.

Née dans la douleur et le fracas d’un été bercé par les fureurs d’un Toulouse Plage, elle a maintenant atteint l’âge de raison. Dix ans c’est un âge vénérable pour une association à but non lucratif. Sans la ténacité de son ancien Président P Gaboriaud maintenant installé à Bordeaux que je remercie une nouvelle fois pour son action, ni la fidélité et l’énergie de ses membres elle n’aurait pu franchir ce cap. Merci encore à tous les adhérents.

Au cours de ces années passées que d’actions réalisées.

Parmi celles-ci citons les plus emblématiques :

Toulouse Plage du paysage que nous avons pu faire revenir dans un registre familial auquel on ne peut que souscrire, même si certains aménagements mineurs restent encore à négocier.

Rio Loco. D’années en années cette manifestation a pris sa vitesse de croisière, mais nous ne vous cachons pas que les riverains attendent avec impatience son transfert sur l’ile du Ramier. Le réaménagement de cette ile, en grand poumon vert de la ville dédié à l’accueil d’occupations de loisirs, offrirait aux toulousains un site plus vaste et plus adapté que la Prairie aux manifestations de masse.

D’ici là, l’association fait tout son possible pour limiter les nuisances liées à cette importante manifestation.

Ainsi lors de la dernière édition elle a obtenu une réorientation de la scène, une meilleure sécurisation des entrées et sorties des festivaliers, une meilleure maîtrise des problèmes d’hygiène ainsi que la poursuite des mesures sonores permettant d’assurer un contrôle systématique du niveau acoustique des concerts.

Mais, Monsieur le Maire, comme j’ai eu l’occasion de vous le signaler lors d’une rencontre avec vous, un des gros points noirs reste aujourd’hui l’heure tardive du concert de fin de soirée, qui conduit à fermer le site à 2 heures du matin. Les intentions des organisateurs sont louables mais une fermeture du site à 1h 15 nous paraitrait plus acceptable. Il nous semble qu’avec un petit effort l’objectif peut être atteint sans remettre en cause le concert.

De plus, le passage des balayeuses à 7h au lieu de 5h30, amélioration facile à mettre en oeuvre, ce qui combiné à un avancement de la fermeture ferait déjà gagner 2h15 de repos supplémentaire aux riverains.

De même, l’intégration du Cours Dillon dans le site sécurisé géré par le Festival permettrait un meilleur contrôle donc une minimisation de certaines incivilités.

Enfin une présence plus soutenue de la Police hors site permettrait de favoriser calmement la dispersion et de limiter le bruit et autres nuisances que nous devons endurer chaque année.

Nous réitérons donc avec vigueur notre demande pour avancer sur ces points avec vos collaborateurs et l’équipe de direction du festival avant l’édition 2014 et Monsieur le Maire, je compte sur vous pour donner l’impulsion permettant de progresser définitivement sur ces points.

Le Carnaval reste également pour nous une manifestation synonyme de nuisances. Les discussions avec la Mairie ont certes permis de dévier une partie des festivités carnavalesques vers d’autres sites que la Prairie. Mais il reste encore beaucoup à faire pour obtenir un meilleur encadrement de cette manifestation et nous sommes prêts à apporter notre contribution pour que tout comme pour Toulouse Plage ou Rio Loco, nous puissions dialoguer avec les responsables de cette manifestation la Mairie pour progresser.

Pour mémoire, nos actions contre l’occupation de la Prairie ou encore plus récemment contre l’implantation d’algécos sur le Cours Dillon ont également été des temps forts de notre action.

En 10 ans donc bien des aménagements ont donc été obtenus à force de négociations patientes ou plus impulsives et nous reconnaissons que toutes ces discussions se sont toujours effectuées dans le cadre d’un dialogue constructif avec vos adjoints et dans le respect de la ligne de conduite que nous nous sommes fixés: maintenir une concertation avec les autorités municipales afin de faire entendre une voix crédible par sa mesure et son pragmatisme.

Parmi les points également positifs de l’action menée cette année pour la défense de notre patrimoine de quartier, nous apprécions les efforts faits par la Mairie pour améliorer la situation sur le Cours Dillon. Un quai d’arrivée a été aménagé pour assurer la sécurité des passagers qui quittent les bus au terminus. L’élagage et le nettoyage des haies entourant la gare ainsi qu’un entretien plus poussé du Cours et des escaliers d’accès ont été réalisés.

Nous attendons toujours un réaménagement des passages de sortie des escaliers vers le Cours très souvent obstrué par des voitures mal garées pour améliorer la sécurité des passants. Dans une première approche la solution mise en place par la Mairie s’est montrée inefficace et une nouvelle solution est à l’étude.

Néanmoins il est un point sur lequel je souhaiterais revenir en profitant de cette manifestation : Le goudronnage noir intempestif des allées la Prairie que nous avons tous découvert un beau matin. Il semble que le problème soit en voie de résolution mais nous aurions préféré en être informés pour mieux comprendre vos objectifs.

De façon générale, du moins pour les sujets nous concernant, tout le travail de notre association consiste à intervenir le plus en amont possible des décisions prises par les autorités. Si nous sommes informés il nous est possible en dialoguant avec vous de mieux comprendre vos contraintes mais également de vous faire passer nos suggestions de façon à arriver à des compromis acceptables par les deux parties. C’est comme cela que nous avons pu ensemble trouver une solution de compromis pour l’implantation de la sanisette de la place Laganne.

D’où l’importance et la nécessité d’obtenir une information préalable de vos responsables opérationnels de secteur avec qui nous sommes suffisamment en contact. Notre volonté d’être une force de proposition et non de refus systématique permettrait de désamorcer facilement bien des conflits latents apparus par manque d’information ou de concertation.

Dans ce contexte en étant bien sûr conscient du gel des projets d’aménagement dus aux échéances électorales, nous réitérons notre volonté d’être associés au grand projet d’évolution du Centre Ville qui a pour objet de réconcilier les Toulousains avec leur fleuve.

Le Cours Dillon et la Prairie des Filtres font partie intégrante de cette évolution et nous ne souhaitons pas uniquement rester simples spectateurs auxquels on fournira certes de l’information mais y participer en ayant la possibilité offerte par la Mairie de rencontrer l’équipe en charge du projet lors de réunions de travail constructives.

Ce n’est que comme cela que nous progresserons dans un souci de concertation et de respect réciproque tenant compte des enjeux et des contraintes.

Sur un mode plus festif et pour quitter le terrain de son action pour la défense de notre environnement, l’association s’efforce de rassembler ses membres pour donner une vie interne à son action.

Ainsi, depuis dix ans, deux grands rendez-vous annuels nous rassemblent pour un moment de convivialité : la symbolique plantation d’un arbre sur la Prairie en automne et la traditionnelle visite guidée d’un quartier de la ville au printemps.

Dans notre dernier bulletin d’information, le Prairiescope, vous avez pu lire le nom de toutes les espèces déjà plantées sur la Prairie mais en ce qui concerne la plantation qui nous réunit aujourd’hui, l’arbre qui sera planté en accord avec la Direction des Espaces Verts de la Ville est un sorbier domestique.

Il ira rejoindre la petite forêt que l’association a déjà offert à la Prairie, notre petite protégée. Contribuer à l’embellissement de ce site prestigieux est un geste tout naturel de la part de notre Association et de le célébrer par cette manifestation annuelle.

En ce qui concerne notre visite guidée du printemps dont le thème n’est pas encore défini mais sur laquelle nous aurons l’occasion de vous donner ultérieurement des informations complémentaires sur cette manifestation.

Enfin une nouvelle forme de manifestation devrait vous être proposée à la fin du Printemps. Il s’agit d’une conférence-débat sur la construction précoce du lien parent-enfant. Animée par un de nos adhérents pédiatre renommé qui accepte de mettre son expérience à la portée du grand public, cette rencontre aura pour objectif, outre l’information qu’elle véhicule, d’amener vers l’association le public de jeunes parents qui fréquentent souvent la Prairie.

La livraison des logements construits sur l’emplacement de la clinique du Cours Dillon devrait renforcer cette population de jeunes couples que nous aimerions sensibiliser au travail que nous réalisons pour la préservation de l’environnement du quartier. Dans le même esprit d’accueil des nouveaux venus, l’association souhaite sensibiliser la Mairie sur l’étude d’opportunité de l’agrandissement de l’aire de jeu sécurisée de la Prairie pour permettre l’augmentation de sa fréquentation par les enfants.

Ce souci de faire connaître l’association à de nouveaux adhérents potentiels, a pour objectif de donner encore plus de poids à son action vis-à-vis des autorités municipales.

Pour y parvenir, il nous faut également renforcer nos moyens de communication interne et externe.

Vous connaissez bien maintenant le Prairiescope, petit bulletin qui vous donne deux à trois fois par an le point sur la vie associative. Vous avez pu savourer son dernier numéro il y a quelques semaines mais vous n’avez peut-être pas encore découvert le blog de l’association. Je vous invite à le consulter régulièrement. Il vous donne en temps réel toute l’actualité associative et par le biais de liens judicieux toute information sur les projets d’aménagement en cours ou futurs de la ville.

Par ailleurs, une campagne d’information sous forme de flyers mis à disposition des usagers dans beaucoup de commerces, bureaux, cabinets médicaux ou paramédicaux du quartier vient d’être mise en place. J’espère que cette action de communication permettra à de nouveaux adhérents de venir nous rejoindre.

Avant de passer la parole aux élus et de procéder à la plantation effective de notre arbre, je voudrais remercier Jean Maumus notre Trésorier qui après plusieurs années de bons et loyaux services a passé la main et gagné un repos bien mérité. Je souhaite la bienvenue dans cette fonction à Jean Philippe Lacoste déjà membre du Conseil.

Je souhaite également remercier Jean Michel Nègre membre du Conseil ainsi que les jardiniers, intervenants opérationnels de cette qui ont préparé avec soin cette manifestation.

Enfin tous les membres du Conseil qui oeuvrent à mes côtés pour affirmer la présence de notre association.

Et je ne serai pas complet si je ne mentionnais pas la disponibilité de vos adjoints en charge du secteur et de leur équipe opérationnelle S Lavergne ou Rémi Caumont.

En vous remerciant pour votre écoute et en vous laissant la parole, je vous donne rendez-vous dans un instant pour le verre de l’amitié. A cet effet je remercie enfin ceux qui ont contribués à la préparation de ce moment convivial.

Bernard COQUIL

Président de l’Association Prairie des Filtres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article